En utilisant les mots  : langue - topinambour - mélanger - quand - chance - langue


Quand pour le diner, n'ayant rien d'autre que des topinambours et des carottes,         

je décidais de les mélanger et d'en faire une purée.  Je servis les enfants,   

scrutais leur visage, pas de grimace, quelle chance, ils aimaient.                         

"C'est doux sous la langue, maman, ta soupe."                                  

 

et en insistant sur le "an"


Quand pour le banquet, n'ayant rien d'autre que des topinambours

                      et des endives, je les mélangeais et engendrais une brandade.

                              Servant les enfants, les parents, les regardant manger, aucun 

mécontentement. Quelle chance, ils s'enchantaient de cette pitance. 

   "C'est caressant sous la langue, maman!"

 

michèle